work-in-progress depuis 2013, 783 pièces à ce jour

L’Atlas des zones grises est l’archive de mon investigation sur la mémoire collective dans des musées de guerre et des lieux de souvenirs. J’y récupère des traces matérielles, produites par l’industrie touristique, les numérote méthodiquement et les conserve. En consignant méticuleusement ce qui n’est pas censé l’être, l’Atlas des zones grises interroge les « traces » de l’Histoire et les enjeux politiques et économiques liés à leur mise en valeur.
Aujourd’hui, il comporte 783 pièces, collectés dans 17 pays et 45 villes traversées.