installation composée de plusieurs éléments, photographies et vidéos, dimensions variables, 2019

En août 2018, j’ai suivi les traces de la Baghdadbahn, chemin de fer construit par l’Allemagne à partir de 1890 pour connecter Berlin à la capitale irakienne. Héritier de l’impérialisme économique du XIXe, ce train aurait été imaginé pour rappatrier des pièces archéologiques grandioses depuis la Mésopotamie jusqu’aux vitrines du Pergamon Museum. En faisant ce chemin à l’inverse, l’installation mélange images et récits issus de mon voyage et évoque écriture de l’histoire et invention de l’écriture. Le texte qui accompagne l’installation dans une lecture-vidéo alterne confessions à une sculpture de Ninive, passages de frontières, objets souvenirs et conseils d’un guide de voyage.