Objets dérivés et à « double usage », édités par les musées européens, ces reproductions de pièces archéologiques deviennent des sous-verre, des serre-livres ou des magnets.

Projet en cours.