installation, deux cactus, deux cartels, 45 briques, textes
2016

Les figuiers de Barbarie étaient utilisés autour de la Méditerranée comme un fil de fer barbelé naturel pour protéger les champs et les propriétés privées. J’ai vu beaucoup de ces plantes dissuasives autour des clôtures de la ligne verte à Chypre. En les étudiant, j’ai trouvé de nombreuses espèces cultivées un peu partout. Deux ont retenu mon attention, tout à fait similaires : l’une est cultivée au Texas et l’autre au Mexique. Les textes de l’installation mélangent, en cinq chapitres courts, des anecdotes historiques, des considérations botaniques et des récits de l’expérience de mon propre corps contraint face à ces zones « vertes ».