triptyque de photographie, tirages jet d’encre, 40 x 60 cm, 2017

Dans les boutiques souvenir de musées de guerre, ces fausses munitions sont transformées en collier, couteau, briquet, stylo ou porte-clés. Ces objets singuliers sont scannés, agrandis puis placés sur fond noir comme des pièces d’orfèvrerie. Parabellum vient de l’expression latine « Si vis pacem, para bellum » (« Si tu veux la paix, prépare la guerre ») qui a donné ce nom à plusieurs types de munitions.